Réseau en afrique francophone - AOI
Accueil-Projets-Réseau en afrique francophone


Réseau en afrique francophone

Données générales

Localités : Burkina-Faso / Mali / Niger / Bénin / Togo

Contexte

Dans l’ensemble des pays d’Afrique de l’Ouest, la situation est caractérisée par une  faible offre de soins en zone rurale et de qualité médiocre en zone urbaine ainsi que par l’absence de prévention. Le système actuel est basé sur le modèle curatif des pays industrialisés. Il est trop coûteux en personnel et en matériel pour les ressources disponibles.

L’OMS encourage l’adoption d’une démarche de santé publique et de promotion de la santé.
Les principaux problèmes sont :
L’évolution démographique et l’urbanisation dans les PED.
Les maladies bucco-dentaires sont en nette progression.
Les difficultés de mise en place de plans et de politiques nationales de santé bucco-dentaire.
Une offre de service faible, essentiellement curative et mal répartie.

Le Réseau

Le renforcement des capacités est la clef de la démarche de réseau basée sur les échanges, la formation et la recherche. Il s’agit permettre l’élaboration de nouvelles pratiques et de nouvelles stratégies. Cette action s’appuie sur le partage des connaissances  communes et complémentaires. Il faut du temps pour établir au démarrage une confiance et une compréhension mutuelle.

Pour le réseau, 3 voies d’action principales sont à approfondir :
1. L’échange  et la capitalisation des expériences francophones ou anglophones dans la sous région.

2. Le renforcement des capacités  par  la mise en place d’une formation ouverte aux cadres  à l’échelon national ou local.  Il ne s’agit pas d’importer une formation existante mais d’inventer ensemble un renforcement des capacités adapté  aux besoins spécifiques. Un tel renforcement des capacités  est efficace  s’il est dicté par des besoins spécifiques des populations, s’il est complémentaire  des compétences déjà  acquises et  s’il est organisé pour être facilement accessible aux odontologistes des pays concernés par le réseau.

Ces objectifs imposent de construire ce projet de formation  en  concertation et par la mise en commun des expériences de tous les partenaires qui appartiennent à des organisations diverses : institutions internationales, ONG, universités européennes et africaines, responsables de santé bucco-dentaires,…… Ceci assure un contexte favorable à l’éclosion d’un projet consensuel. Cette formation doit :
– répondre aux spécificités du terrain
– tenir compte des stratégies sanitaires sous régionales
– intégrer des modules généraux mais  développer aussi des modules
spécifiques  qui tiennent compte des besoins de terrain
– être une formation continue ou une formation diplômante. Dans un
premier  temps,  cette formation pourrait être sous la forme d’un
Diplôme Inter Universitaire  de santé publique bucco- dentaire  sous
régional d’Afrique francophone.

3. La mise en  place de projets pilotes par la mise en place est analysée  par l’ensemble des partenaires du réseau  lors des rencontres  organisées dans le cadre du réseau.

Partenaires potentiels

Ministres de la santé des 5 pays, Ministres chargés de l’Enseignement Supérieur et de la recherche, Recteurs d’universités, Doyens de facultés, Chefs de service au niveau central, Coordonnateurs de projets et de programmes de santé bucco-dentaire, Conseils de l’Ordres, Associations et syndicats  professionnels, OMS , OOAS, Université d’Auvergne, CAMES, Facultés de chirurgie dentaire d’Afrique de l’ouest (Abidjan, Dakar), autres universités du Sud, Universités européennes, FDI, AOI,…

Financements

Le  fonds FDI pour les pays en développement a  accordé  une subvention de 14 000  Euros pour le  démarrage du réseau.

pour plus d'informations

Ce projet est terminé depuis  2006

Compte rendu de la 1ère rencontre réseau  à Nairobi  en avril 2004

Compte rendu de la 2ème rencontre réseau  à Genève en novembre 2004

Présentation de formation – JC Borel, novembre 2004 (

Présentation du projet réseau – E. China – ADF 2004

4- Aquarelles